Les bénéfices d'une psychothérapie

Les effets positifs que l'on peut en attendre

"Ce n'est pas en premier lieu pour éclairer un passé inchangé qu'on a recours à la psychothérapie, mais parce qu'on n'est pas satisfait du présent et qu'on désire rendre meilleur son avenir." (Erik ERICKSON)

D'une façon générale, la psychothérapie vise le mieux-être, un fonctionnement plus confortable, plus efficace, plus lucide et plus responsable avec soi et avec les autres en s'appuyant sur les ressources personnelles de l'individu, conscientes et inconscientes, et en tenant compte de l'environnement qui est le sien.
La psychothérapie peut être mise en parallèle avec l'entraînement du sportif qui veut devenir performant. Il s'agit pour le patient d'acquérir la maîtrise de relations de qualité et durables avec soi-même et avec les autres dans lesquelles la compréhension joue un rôle essentiel. Entamer une psychothérapie et s'y investir est un peu comme ouvrir un livre trépidant, bouleversant par moment, d'une richesse infinie et surtout passionnant. Un merveilleux voyage aux confins de soi-même et de sa relation avec les autres ! 

Les effets immédiats

- Apaisement d'être écouté(e) et de pouvoir déposer sa souffrance auprès du psy ;
- Sentiment de ne plus être seul(e) pour faire face, d'être accompagné(e) pour avancer ;
- Soutien lors d'épreuves ;
- Évidement des noyaux  émotionnels douloureux ;
- Meilleure définition du problème qui, mieux posé, est plus facile à résoudre ;
- Identification des motivations inconscientes cachées derrière les prétextes ou les "fausses bonnes" raisons ;

Les effets à long terme

- Meilleure confiance en soi et qualité de vie supérieure ;
- Acquisition d'une souplesse de fonctionnement, d'une capacité à changer de comportement et à mettre en place les processus de changement quand c'est nécessaire ;
- Adaptation plus grande, sans confondre avec la résignation, aux situations diverses, complexes ou difficiles de la vie ;
- Développement de la qualité d'écoute et d'observation d'autrui, renforcement de l' empathie (ressentir avec l'autre) ;
-
Distanciation face aux réactions négatives d'autrui de manière à éviter la contagion et la propagation en cascade de la mauvaise humeur ;
- Amélioration de l'efficacité de la communication avec les autres ;
- Modification des automatismes de la pensée de façon à adopter au quotidien une pensée positive ou au moins réaliste dont les conséquences émotionnelles sont considérables ;
- Optimisation de ses ressources personnelles, développement de ses possibilités créatives et épanouissement de soi ;
- A partir de ses valeurs essentielles, de ses aspirations profondes, détermination d'un projet de vie et repérage des étapes nécessaires pour atteindre ses objectifs ;
- Gestion judicieuse de sa propre subjectivité et maintien de sa cohésion, tout en adoptant un positionnement plus juste, grâce à une prise de conscience de la façon qu'a la personne de se représenter le monde, les autres et elle-même ;
- Renforcement de l'autonomie individuelle ;
- Acceptation de la différence fondamentale d'autrui, voire même sa compréhension en profondeur ;
- Réparation de soi, cicatrisation des blessures du passé, ouverture libre vers l'avenir ;
- Travail en profondeur sur les causes du mal-être de façon à sortir durablement de la dépression ;
- Dégagement des situations stressantes ;
- Réduction, voire disparition des troubles de la personnalité ;
- etc. (la liste n'est pas exhaustive)

Isabelle LEVERT
Psychologue clinicienne
Psychothérapeute
Pernes les Fontaines (84)

retour

 

 

© Les textes édités sur ce site sont la propriété de leur auteur.
Le code de la propriété intellectuelle n'autorise, aux termes de l'article L122-5,
que les reproductions strictement destinées à l'usage privé.
Tout autre usage impose d'obtenir l'autorisation de l'auteur.

 

Attention, tout contrevenant s'expose à des poursuites judiciaires !